La Mad Box, une console de dernière génération

Mad Box ConsoleSource: AltChar

Dans un marché dominé par des mastodontes comme Sony, Microsoft ou Nintendo, l’entrée dans le monde des consoles de jeux vidéo reste très complexe. Beaucoup se sont essayés à la conception de machines modernes et performantes, mais aucune n’a su percer. D’ailleurs, certains géants ont dû mettre la clé sous la porte comme Sega dont l’aventure s’est terminée avec la Dreamcast qui proposait pourtant d’excellents titres comme Shenmue. Dans cet article, nous ferons le point sur le projet fou du développeur de Project Cars, Slightly Mad Studios, qui a récemment pris tout le monde par surprise en annonçant qu’il travaillait sur une toute nouvelle console de jeu appelée « Mad Box » et qui devrait sortir d’ici 3 ans.

Des premières images dévoilées pour le public

Des images ont été diffusées par Ian Bell afin de rendre le projet plus concret dans l’imaginaire du public. Malheureusement, ce ne sont pas de vraies photos qui ont été publiées, mais plutôt des concepts par l’art qui nous donnent déjà une idée de ce à quoi pourra ressembler la bête. Dans l’ensemble, on notera la forme en M censée rappeler le nom de la machine : « Mad Box », mais aussi celui de l’entreprise fondatrice « Slightly Mad Studios ». La console semble se tenir à la verticale à l’image de la PlayStation 4, ou des serveurs NAS proposés par la société Synology à cette différence que le design est résolument tourné vers l’avenir avec des courbes qui rappelleront l’ambiance du film Tron. La machine sera soit disponible dans différents coloris comme en témoigne la couleur des néons, ou bien cette lumière pourra être customisée afin de s’adapter à l’ambiance de la chambre des joueurs. Sur le côté, on peut y voir la gravure d’un personnage, mascotte de la marque, à l’image de Mario pour Nintendo et de Sonic pour Séga. Sur la face arrière, deux ventilateurs sont visibles. On peut supposer que la console de jeu sera réellement puissante et qu’un bon système de ventilation est donc nécessaire pour permettre aux joueurs une expérience hors du commun. Pour le moment, aucun autre élément n’a été présenté, ni aucun accessoire pour se faire une idée réelle du concept développé par la firme.

Le directeur général de Slightly Mad, Ian Bell, répond sur Twitter

Afin d’être au plus près de sa communauté, Ian Bell, le directeur général de l’entreprise, s’est récemment mis à Twitter. En effet, la création du compte s’est faite peu de temps après l’annonce officielle de la Mad Box. L’objectif pour Bell est de répondre aux questions sur la console, mais aussi de rassurer les fans et les curieux sur le fait que la machine de l’entreprise ne soit pas qu’un simple gadget basé sur Android comme il en existe déjà des centaines. Il a d’ailleurs dit sur le média que sa console était la plus puissante jamais construite à ce jour. Elle proposera au joueur de se plonger dans la 4K. Il promet aussi de la VR à 60 images par seconde bien qu’il ait parfois mentionné 120 et 90 images par seconde. Il a en outre répondu à certaines personnes assimilant la Mad Box à un simple PC amélioré, que les consoles actuellement sur le marché sont également composées de composants PC et qu’elles sont aussi des ordinateurs améliorés.

Aucun titre n’est prévu à ce jour

En ce qui concerne les titres qui sortiront sur la console, nous n’avons à ce jour aucune information sur le sujet. Nous ne savons donc toujours pas si des jeux de casino en ligne seront disponibles sur Mad Box. Une chose est certaine, il est peu probable que les gros éditeurs de jeux se lancent dans le développement de leurs titres sur ce support étant donné les relations qu’ils peuvent entretenir avec les géants actuels. Néanmoins, il est possible que la machine intéresse les développeurs et studios indépendants qui disposent de peu de moyens. À l’image de ce qui se fait déjà sur les smartphones, la console pourrait être un moyen pour beaucoup de codeurs de percer dans le monde du jeu vidéo.

Un kit de développement gratuit et multiplateforme

Le développement de jeux sur la plateforme se veut facilité pour les développeurs. En effet, l’entreprise souhaite fournir à tous les concepteurs de jeux vidéo un moteur multiplateforme à partir duquel il sera facile de déployer un jeu sur l’ensemble des systèmes disponibles. Ainsi, une équipe de créateurs pourra produire des jeux compatibles PC, Xbox et PlayStation le plus simplement possible et sans avoir à se soucier des caractéristiques des machines. Pour les développeurs, le kit de développement sera totalement gratuit et pas réservé qu’à une poignée d’entreprises sélectionnées par les firmes. Nintendo semblerait être le seul absent. L’avenir nous dira si la Mad Box sera finalement compatible avec les machines de la marque au grand N.

Le succès est-il envisageable ?

La Mad Box sera-t-elle véritablement la console de demain ? Cela est difficile à dire, car le défi est de taille pour l’entreprise qui souhaite se positionner au même niveau que les géants du marché. Il est fort probable que la console ne reste finalement qu’un prototype parmi tant d’autres à l’image d’un concept-car. Elle offrira sûrement des pistes d’amélioration à suivre pour ses concurrents. Dans le meilleur des cas, si la machine était amenée à sortir dans quelques années, celle-ci sera très certainement réservée à une poignée de geeks passionnés de bidouilles et de développement qui pourra s’amuser à créer et à partager leurs titres. Dans tous les cas, seul l’avenir pourra nous dire si la Mad Box sera un succès ou si elle sera abandonnée comme beaucoup d’autres projets.