Méthodes de paiement d’aujourd’hui et de demain

Méthodes de paiement – maintenant et dans le futur
Source: pixabay.com

Payer pour quelque chose est l’étape finale avant que ne devienne vôtre le produit ou le service que vous voulez ou dont vous avez besoin. C’est un vrai coup d’arrêt quand, à n’importe quelle moment du processus de paiement, vous ne pouvez pas payer vos achats parce que votre méthode de paiement préférée, ou même les seules méthodes de paiement à votre disposition, ne sont pas prises en charge sur le site internet. Cela suffit pour faire abandonner à quelqu’un sa mission ou pour qu’il aillent chercher ailleurs pour leur achat, produit ou service.

Quand on prend en considération le fait que les études montrent que jusqu’à 70 % du grand public préfère effectuer des achats en ligne que de se rendre dans les boutiques locales, il devient crucial que les sites de commerce électronique élargissent leur gamme d’options de paiement.

Heureusement, l’époque où les cartes de crédit étaient la seule option de paiement est loin derrière nous et, partout, des petits sites de commerce en ligne aux casinos en ligne dominants, tous proposent toute une variété d’options bancaires. Nous nous aventurons à jeter un coup d’œil rapide au futur des méthodes de paiement, explorant celles qui sont pratiques et tâtant également un peu de celles qui sont relativement étranges.

Amazon Pay

Amazon Pay permet aux utilisateurs d’utiliser leur compte Amazon pour payer des produits et des services sur des sites tiers. Ceux-ci ont l’option de s’inscrire pour prendre en charge la méthode de paiement d’Amazon et, par conséquent, sont en mesure de proposer de meilleures mesures de sécurité à leurs clients. Utiliser une méthode de paiement standardisée, comme Amazon Pay, limite l’exposition possible à des regards indiscrets d’informations financières sensibles.

Qui plus est, il n’est pas nécessaire qu’un site vende ses marchandises sur Amazon afin de s’inscrire à Amazon Pay. En fait, même les points de vente ordinaires, ne faisant pas que du commerce en ligne, sont autorisés à proposer Amazon Pay à leurs clients.

Apple Pay

Apple Pay est un incontournable car il permet à l’utilisateur d’utiliser un appareil Apple ordinaire pour payer des produits achetés en ligne. Chaque utilisateur d’Apple a une méthode de paiement déjà liée à son identifiant Apple ou à son compte Apple. Avec Apple Pay, il s’agit simplement d’accorder la permission nécessaire pour que le paiement à un tiers s’effectue simplement en vous connectant à votre compte Apple, principalement en utilisant la technologie Touch ID d’Apple, laquelle est intégrée à la plupart des iPhones.

Google Wallet

Google Wallet est assez similaire à PayPal, mais en meilleur car il est gratuit. Le seul inconvénient est que Google Wallet ne peut être utilisé par les entreprises pour faire du commerce, c’est-à-dire qu’il n’est disponible que pour les individus.

Bitcoins

Jusqu’à très récemment, le concept des Bitcoins a été examiné avec beaucoup de méfiance. Le grand public s’est quelque peu détendu depuis lors et les Bitcoins sont maintenant considérées comme un des moyens les plus sûrs et faciles de payer quelque chose en ligne.

Paiement biométrique

Quand on prend en considération le précédent établi par Apple quand ils ont ajouté à l’équation  leur fonctionnalité Touch ID, le développement de méthodes de paiement biométrique ne paraît pas si farfelu.

Prenez, par exemple, les dernières idées qui ont touché à la sphère de la recherche biométrique : le paiement au moyen d’échos crâniens et d’empreinte intellectuelle. Imaginez un monde dans lequel vous n’avez besoin de vous rappeler d’aucun mot de passe. Et maintenant, imaginez un monde dans lequel il n’est plus nécessaire de transporter une carte de crédit, ou, au demeurant, de vous rappeler des informations de votre compte de carte de crédit. Cela peut sembler à première vue être quelque chose sortant tout droit des pages d’un livre de science-fiction mais pensez aux pas de géants effectués en terme de progrès de la recherche, et, soudainement, l’idée d’utiliser des technologies pour puiser dans le cerveau des gens n’est plus du tout aussi farfelue.

Il est vrai que les études qui sont effectuées en ce moment sont encore bien loin de nous rendre capables de transmettre un mot de passe ou des informations de carte de crédit directement de votre cerveau vers une machine connectée à l’Internet. Mais là encore, l’idée d’une super-autoroute de l’information sur chaque sujet concevable sur la planète semblait également relever de la science-fiction il n’y a pas encore si longtemps !